Retour de Chine : le Guizhou

par bluesy  -  14 Novembre 2011, 16:11  -  #voyage dans le Guizhou

 

Je reviens enfin sur le net, après une grosse bronchite, pour vous donner nos impressions sur notre voyage dans le GUizhou.

C'était magnifique !

Paysages de rizières grandioses, costumes rutilants, coiffes en argent, peu de pluie. Et ça, ce fut la chance : un proverbe dit "il n'y a pas trois jours sans pluie dans le Guizhou, pas trois mu (arpents) de terre plate, pas plus de trois sapèques dans la poche du paysan". Si effectivement, nous avons des villages très pauvres, des champs tout petits (la moindre parcelle entre la route et la montagne est utilisée, j'ai vu de minuscules carrés de légumes de 2 m²), nous n'avons eu que deux après-midis et une matinée de pluie. La pluie a quand même eu raison de beaucoup d'entre nous, rentrés avec un gros rhume, une petite fièvre.

Nous avons tout aimé : la gentillesse des gens ravis d'être pris en photo, parfois leur étonnés en nous voyant (il n'y a pas beaucoup de touristes dans cette région), la nourriture même si elle était parfois fade, parfois épicée. Ce qui était moins drôle, c'est qu'il a fallu monter et descendre des milliers de marches. Les villages sont construits à flanc de colline et tout en marches. Mais de là-haut, le paysage était magnifique ! 

Nous nous sommes faits masser. La première dois, à l’hôtel : pendant que les pieds trempaient dans de l’eau très chaude dans laquelle macéraient des herbes, la jeune fille nous massait la tête, les épaules, le cou. Agréable. A la fin, on nous a mis une couverture sur le corps. Au bout de 10 min, nous en avions assez et nous avons voulu nous lever. Non, non, il fallait encore rester. La chef surveillait…

Le dernier jour, à Guiyang, nous avons voulu un dernier massage de pieds (surtout pas de corps, j’avais expérimenté la chose en 2006 et n’avais pas trop aimé). Comme il n’y avait pas de salon de massage à l’hôtel, nous sommes allés dans la rue voisine, munies d’un petit texte écrit en chinois par notre guide. Il fut un peu difficile de trouver le salon. Une fois dans l’endroit, nous montrons notre petit papier, le gars nous indique le prix : 48 yuans (6 euros), ça va… nous échangeons nos chaussures contre des mules en plastique (les miennes sont des mules d’homme parce que les Chinoises ont de petits pieds) et là, premier étonnement : Guy doit entrer dans un ascenseur et moi dans un autre. Je passe devant la salle de massage, on me fait descendre encore d’un étage, on me montre un casier. J’y mets ma veste, on me fait signe qu’il faut continuer. Je montre à nouveau mon bout de papier, la dame écrit un mot en chinois… Et tout à coup, je vois passer une demoiselle nue comme un ver qui s’engouffre dans un couloir. Alors là, je récupère ma veste, pas question de me déshabiller (pour aller où ?) et de laisser mon sac avec les passeports ! je remonte donc, passe devant la salle de massage, la dame me montre un lit. Bon, ça va, je m’allonge. Et tout à coup, Guy arrive en pyjama (il avait laissé ses vêtements, sa CB et la clé magnétique de la chambre dans le fameux casier. Heureusement, le lit à côté de moi est libre. Je suis la seule en vêtements de ville. Les filles doivent rire encore de la dame qui ne voulait pas quitter ses vêtements ni lâcher son sac. Deux masseuses s’occupent de nous (décolleté, nuisette). Et là, nous avons droit à un massage de corps intégral pendant 90 min. Une horreur ! Elle m’a trituré la tête, l’intérieur des oreilles, elle m’a tiré les cheveux, ensuite massage du dos, des bras, des doigts, des jambes, du ventre, des fesses, pour en finir avec un massage plus agréable des pieds. Je ne sais pas ce que nos deux masseuses se racontaient mais elles devaient bien s’amuser ! Nous étions les seuls Européens dans cette salle où il y avait bien 50 clients. Tout ça avec deux télés et une chaîne hi-fi qui hurlaient les tubes à la mode. Ensuite, on nous a mis une couverture sur les pieds mais cette fois, au bout d’un moment, nous nous sommes levés. Guy s’en va récupérer ses affaires. On me rend mes chaussures et apporte à Guy un bout de papier « shoes in maintenance : wait please » (si la dame m’avait expliqué en anglais qu’il fallait troquer mes vêtements contre un pyjama, j’aurais compris…). Les chaussures arrivent enfin, cirées ! Et tout ça pour : 51 yuans (6 euros !) chacun. Le lendemain, Guy était en pleine forme et moi, j’avais un gros rhume et mal aux reins !

Il va encore me falloir de nombreuses heures de cours de chinois si je veux arriver à comprendre et me faire comprendre ! (pour l'instant je connais les jours, les mois, les nombres et quelques phrases du genre "quel jour et quel mois sommes-nous ?" (si je demande ça à un Chinois, il va me prendre pour une demeurée !

 

le fameuxx petit mot : horizontalement, ce qu'a écrit le guide. Vericalement, ce qu'a écrit la dame.

massage

et pour vous mettre en appétit :  notre premier repas à Guilin (50 yuans 6 euros !) délicieux ! et joliment présenté (c'était un restau routier), comme d'habitude 10 plats (autant que de convives + 1), du riz, de la soupe mais pas de dessert (pour nous faire plaisir, notre guide nous achetait des oranges ou autres fruits..)

Guilin le midi

Guilin le midi (2)

Guilin le midi (3)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

sarah in nanjing 29/11/2011 09:14


Très joli blog, quelle chance de pouvoir voyager comme ça... ça fait envie !

Danaou 21/11/2011 13:37


quel voyage splendide !


Tes photos donnent une idée concrète de ce que vous avez découvert !


Les personnes rencontrées vivent avant tout grâce au tourisme...


Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux


Danaou

bluesy 21/11/2011 14:13



pas vraiment dans cette région, il y avait des villages sans aucun commerce, ils doivent vivre en autarcie, mais dans 10 ans ,cela sera sans doute très touristique, j'espère qu'ils prendront le
meilleur du tourismeet pas le pire !



jackline :0059: 18/11/2011 10:55


J'aurais détesté ce genre de massage !! j'ai vu sur une plage de Crète, un masseur asiatique qui proposait ses services, à un couple d'américains, elle a décliné, lui accepté, je peux te dire
qu'il en a bavé !! tout y est passé..il lui est même monté dessus à califourchon sur son dos, en lui broyant la nuque, puis il lui a massé le crâne avec ses avant-bras..à la fin qui a bien duré
au moins 40 minutes, le gars était rouge homard, et quand il lui a fallu se lever du transat, sa femme a du l'aider à se lever.. ces plats ont l'air bien sympas

bluesy 18/11/2011 13:38



oui, oui, c'est ça ! mais pour nous ça a duré 90 min ! mais après on était bien , l'impression de marcher sur un petit nuage ...



Ionard 17/11/2011 00:00



Bonjour Monique!


C'est avec un grand plaisir que je viens de lire tes tribulations chinoises


Quel beau voyage tu as encore fait là! superbe


Bises


Dany



Dorothée 16/11/2011 07:26



C'est flippant de ne pas parler la langue !


Mais ça s'est bien terminé finalement ! C'est vrai qu'elles ont du bien rigoler les deux filles !!


Allez soigne toi !


Bizz